Poêle à bois VS poêle à pétrole : quelles sont les principales différences

Poêle à bois VS poêle à pétrole : quelles sont les principales différences

Dans le dispositif de chauffage pour votre maison et en particulier les poêles, il existe différentes catégories. Parmi ceux-ci, on trouve les poêles à bois et les poêles à pétrole. Cet article va vous permettre de faire la différence entre ces deux systèmes de chauffage.
Panorama des principales solutions de poêles à bois ou pétrole disponibles sur le marché

Si vous envisagez l’installation d’un poêle à bois dans votre domicile, le poêle à bois peut-être utilisé soit comme chauffage principal, soit en chauffage d’appoint. Il existe différentes sortes de poêle à bois.
 

Le poêle à bois avec granulés ou à pellets biocombustibles

Parmi les différents poêles à bois, on trouve les poêles à granulés- également appelés poêles à pellets. Facile à installer, ce type de poêle à bois à granulés est vraiment l’un des plus fonctionnels. Les granulés biocombustibles sont composés de copeaux de bois et de sciure et étudiés pour une hygrométrie optimale. Ces modèles sont très simples d’utilisation. Les poêles à granulés nécessitent un raccordement à l’électricité avec une consommation annuelle très faible. Avantage des poêles à bois à granulés ou pellets: ils permettraient de diviser la facture de chauffage par deux. Pour le choix de ce type de poêle, il est important de tenir compte du volume à chauffer. Ce point est important car si votre poêle est sous-dimensionné, le chauffage sera insuffisant alors que surévalué, votre poêle à bois s’encrassera prématurément et nécessitera des opérations d’entretien plus fréquentes.

Côté installation de base, il convient de prévoir un conduit d’évacuation des fumées qui respecte les normes de sécurité et qui doit tenir compte du volume global à chauffer. Pour l’entretien il est juste nécessaire de nettoyer régulièrement la vitre, vider le bac à cendre chaque semaine et d’effectuer de ramonage annuel ainsi qu’une visite d’entretien obligatoire par un technicien.
 

Les poêles à bûches : de conception plus ancienne

Dans les poêles à bois, on trouve aussi des poêles à bûches qui peuvent servir de chauffage d’appoint. Ces systèmes sont également appelé ‘’poêle à accumulation’ ou ‘’à inertie’’. Ce type de poêle à bois est plus massif que le poêle à granulés avec un fonctionnement qui nécessite également plus d’opérations manuelles. Son principe de fonctionnement repose sur la restitution de la chaleur. Il faut tout d’abord le faire marcher à plein régime afin qu’il puisse restituer la chaleur sur un temps de chauffage qui s’étale sur une période de 24 heures. On parle d’accumulation de chaleur car celle-ci s’acquiert avec les différents types de matériaux qui sont employés dans la composition du poêle à bûches. Pour sa conception, on utilise la faïence ou de la brique réfractaire voir de morceaux de pierres provenant des volcans.
 

Le poêle à pétrole : simple et économique

Autre solution pour se chauffer, le poêle à pétrole est un moyen économique de chauffage d’appoint. De nombreux modèles de poêle à pétrole existent et peuvent chauffer des surfaces allant jusqu’à 50 mètres carrés environ. Certains poêles à pétrole doivent faire l’objet d’un entretien rigoureux. En effet, cela joue directement sur la sécurité et également la longévité de cet appareil.Il convient de distinguer les poêles à mèche des poêles électroniques au travers de leurs procédés de combustion et leurs modes d’alimentation.
 

Les poêles à pétrole doté de mèches

Ce sont des appareils plus rudimentaires et qui ont une autonomie plus faible. Différents niveaux de qualités existent dans les poêles à mèche avec des modèles à simple ou à double combustion. Ce sont généralement des poêles économiques, au fonctionnement simplifié et dotés de boutons servant à ajuster le niveau de la mèche éteindre ou allumer le poêle. On trouve tout d’abord le poêle à simple combustion. Ce modèle peut aussi disposer uniquement de deux boutons : un pour la mèche et l’allumage, et un autre pour l’extinction. Quand vous le relâcherez, ce dernier actionnera un allumeur qui enflammera la mèche. Le fonctionnement de ce type de poêle est très simple. Le poêle à pétrole à double combustion à une technologie un peu plus évoluée que la simple question mais tout aussi simple d’utilisation. ll possède une seconde chambre de combustion et un brûleur à gaz.
 

Les poêles à pétrole électroniques

Ils fonctionnent de manière hybride soit avec du pétrole soit branchés à une prise de courant électrique.Les poêles à pétrole électronique sont des appareils de dernière génération par rapport aux poêles à mèche. Ils offrent une meilleure ventilation et une meilleure répartition de la chaleur au sein de notre habitat et la possibilité de régler la température. En utilisation, ils sont également plus fonctionnels avec sur certains appareils, une fonction pour les programmer plusieurs jours à l’avance à partir du tableau de commande digitale. En outre, ils sont économiques et dégagent moins d’odeurs que les modèles à mèche. Ils sont personnalisables et se mettent en accord avec votre intérieur. Enfin, ils nécessitent une alimentation électrique et sont dotés d’un microprocesseur afin de réguler la température ainsi que d’un brûleur à injection et d’une chambre de combustion avec du pétrole

Les particularités des poêles à pétrole et à bois

Que ce soit les poêles à bois ou les poêles à pétrole, ce mode de chauffage est respectueux de l’environnement et vous apportera un grand confort. Classique ou moderne quel que soit le modèle que vous avez choisi, ces appareils sont esthétiques et parfaits pour la maison en entier ou en chauffage d’appoint selon le volume tout en étant très économiques. Ils présentent donc de nombreuses avantages. 

Au niveau des avantages de chaque type d’appareil.

Les avantages des poêles à bois concernent principalement le faible coût des pellets ou des bûches. Ce sont des appareils écologiques qui vont procurer à votre habitat un confort avec une chaleur sans odeurs désagréables. Les systèmes à granulés de bois sont particulièrement intéressants car ils fonctionnent en autonomie, sans nécessité d’être raccordé à un chauffage central. Ils sont dotés d’un système d’alimentation automatique, ont la possibilité de réguler la température et jouissent d’autres critères de programmation. Différents modèles de poêles à granulés existent. Il y a le modèle de poêle à bois à convection naturelle, le poêle à convection forcée doté d’un ventilateur et destiné à répartir l’air dans la pièce. Il y a aussi des modèles canalisables qui permettent de diriger la chaleur dans plusieurs pièces de la maison, par l’intermédiaire d’une gaine. De plus, ces appareils offrent une possibilité de personnalisation qui respectera votre décoration intérieure. Il existe des modèles de poêles à bois traditionnel, d’autres aux lignes plus design et plus contemporaines.

Pour les poêles à pétrole, il faut surtout retenir que ce sont des équipements simples d’utilisation qui chauffent rapidement. Si l’entretien est fait correctement, la durée de vie d’un poêle à pétrole peut-être très longue. 

Les inconvénients relevés sur les différentes catégories d’appareils

Il faut néanmoins savoir que les poêles à bois utilisent des granulés qui consomment de l’électricité lors de l’allumage, la programmation ou l’alimentation de ces appareils en fonctionnement. De plus, il est nécessaire de veiller à la conservation des granulés bien à l’abri de l’humidité et aussi de recharger votre appareil plus d’une fois par jour, que ce soit pour les modèles à granulés ou avec les modèles à bûches pour lesquels il est nécessaire de prévoir un conduit d’évacuation pour la fumée. A la différence du poêle à granulés, le conduit pour le poêle à bûche doit être prévu si possible dès la construction de votre maison et aussi tenir compte de délais d’installations ou de réhabilitation de votre habitat pour son intégration. Si vous envisagez la solution du poêle à bûche pour votre logement, il faudra donc prévoir son installation du dans votre budget global ainsi que dans le calendrier de vos travaux.

Parmi les inconvénients des poêles à pétrole, on pourra noter les risques d’intoxication au monoxyde de carbone et la nécessité de bien aérer, installer un détecteur de CO2. Sur certains appareils, on peut avoir des risques de brûlures. Côté confort, l’air ambiant dans votre habitation peut-être rendu humide en raison de la vapeur d’eau que le poêle dégage. Entre les différents modèles de poêles à pétrole, il y a quelques différences entre les appareils à simple combustion et les ceux à double combustion. Les modèles à double combustion ont une meilleure efficacité de chauffe et une diminution des différents toxiques. Pour les poêles à pétrole, il est nécessaire de se servir d’un allumeur spécial. Pour l’entretien de votre poêle à mèche, il faut être vigilant car même avec un appareil neuf, si vous avez une mèche de mauvaise qualité ou vous rajoutez une ancienne mèche, cela pourra jouer sur la performance du poêle à chauffer votre logement. De même, il faut opter pour une mèche de qualité pas trop fine, car elle peut entraîner des odeurs incommodantes. L’autre précaution à prendre et de ne pas laisser les résidus de pétrole dans votre appareil en période de stockage en effet les résidus de carburant peuvent dégrader et la mèche qui sera bonne à changer sur la saison suivante. 

Les écarts de prix mesurés entre les différents types de poêles

Pour donner une fourchette de prix, le poêle à bois nécessitera un budget compris entre 1000 et 16000 € avec des différences de prix entre les modèles. Par exemple un poêle à bûches coûtera environ 1000 et 5000 euros. Un poêle à granulés coûtera entre 3500 et 5000 euros, tandis qu’un poêle de masse à granulés, le haut de gamme, sera facturé entre 5000 et 16 000 euros. Ces prix ne comprennent pas l’installation dont le coup est fonction des professionnels et qui s’étalera entre 500 et 3000 euros. Notez que les poêles à bois bénéficient de dispositifs financiers incitatifs avec certaines aides énergétiques Ce qui peut vous permettre d’amortir ces coûts d’installation.

Le prix pour un poêle à pétrole s’étendra entre 100 euros et 1000 euros. Les modèles à simple combustion sont les plus abordables et les modèles électroniques sont les plus onéreux.

Redaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *